Contactez-nous
Rejoignez le panel des tests innovants et créatifs !

La saga EtudeConso : épisode n°12/14

Fumer… sans fumée

La saga EtudeConso : épisode n°12/14

A la fin des années 80, les lobbys anti tabac commencent à faire entendre leur voix aux Etats-Unis contribuant à faire prendre conscience des dangers du tabagisme passif causé par la fumée de cigarette.

C’est pourquoi, en 1988, la marque Reynolds qui commercialise des marques comme Winston et Camel décide de dépenser 325 millions de dollars pour concevoir une cigarette sans fumée.

Or ces cigarettes sont rejetées par les fumeurs pour qui les volutes de fumée sont un charme sur lequel il n’est pas permis de toucher. Les non fumeurs eux, n’ont aucune raison d’acheter des cigarettes sans fumée.

Pire encore, des études médicales ont montré que ces cigarettes étaient encore plus dangereuses que les autres notamment à cause du fibre de verre qu ‘elles contiennent.

Elles sont en outre accusées d’inciter les plus jeunes à fumer. Les cigarettes sans fumée n’ont fait que des mécontents et après quatre ans de ventes faibles, Reynold’s a préféré arrêter les dégâts en stoppant la production.

Si la marque avait pris le temps d’écouter les fumeurs et les non fumeurs, aurait t’elle pris le risque de lancer un produit qui a nui à sa santé économique ?


Lire l’épisode suivant
Lire l’épisode précédent

Source : 100 grands flops de grandes marques. Histoires vraies et les leçons à en tirer, Matt Haig, Dunod 2011.

Ajouté le 22/12/2015